Gratuit? Non, pas vraiment!

Author Jennifer Bisson-Bernatchez Posted in April 09, 2021
Sur internet, il y a beaucoup de patrons gratuits, par exemple sur les blogues ou lors d’une inscription. Vous pouvez les consulter sans sortir votre carte de crédit. Est-ce que cela veut dire que la personne qui l’a écrit a la bonté d’âme de partager son travail sans rémunération? Pas nécessairement.

Il y a 4 catégories de patrons gratuits.

1. Pour le plaisir
Il s’agit d’un patron fait principalement par une personne qui a crocheté un projet à main levée et qui a écrit les instructions pour le reproduire. Elle va ensuite le mettre dans un document Word ou sur un site internet pour permettre à d’autres personnes de le consulter. L’auteure ne reçoit aucune rémunération pour son travail et ce n’est pas le but recherché. Comme dans la confection pour le plaisir, certaines offrent des patrons gratuits car ce n'est pas une entreprise pour elles.

2. Les blogues
Il y a plusieurs blogues, surtout américains, où l’on retrouve des patrons professionnels tout à fait gratuitement pour le consommateur. C’est ce type d’instruction que l’on retrouve en plus grosse quantité lorsqu’on fait une recherche sur Pinterest. Vous cliquez sur la photo, puis vous vous retrouvez sur une page avec 1000 publicités. Vous devez défiler la page et chercher les instructions du modèle parmi tous les textes clignotants et les fenêtres popup. Il est impossible de le télécharger en format PDF. L’expérience n’est pas des plus agréable, mais c’est un moindre mal pour avoir un patron gratuit.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que la designer est quand même rémunérée. Elle reçoit l’argent provenant des publicités. Plus il y a de visites sur le site, plus elle fait d’argent. C’est notamment pour cette raison qu’il est important de ne pas enregistrer le patron à l’externe, car cela enlève des visites sur le site, et par conséquent, il y a un perte de revenu.

Si les publicités vous dérangent, sachez qu’il est souvent possible de vous procurer la version PDF moyennant quelques dollars. Le lien est dans l’article du blogue. Vous pouvez aussi le retrouver sur Ravelry ou Etsy en tapant le nom du patron que vous recherchez.

3. Les vidéos sur YouTube
Les designers qui publient leurs patrons en vidéo sur YouTube sont rémunérés par la plateforme elle-même. Il y a plusieurs facteurs pour déterminer le « salaire » des Youtubeur, mais en général, ils reçoivent environ 0.60$ par tranche de 1000 vues.
Si vous suivez un patron à l’aide de cette plateforme, vous avez seulement une grandeur présentée à l’écran. Cependant, vous avez parfois la possibilité d’acheter le PDF complet avec toutes les grandeurs. Cet argent va directement à la designer.

4. Les inscriptions
Les designers offrent parfois un patron à la suite d’une inscription, le plus souvent à une infolettre. Vous devez inscrire vos informations, et par la suite, vous recevez un courriel avec le lien pour télécharger le patron PDF. La designer n’est pas payée en argent, mais plutôt en courriel. Dans le commerce électronique, c’est une grande valeur. Cela permet à l’entreprise d’établir un lien avec de nombreux clients potentiels. C’est de cette façon qu’il est possible d’envoyer de l’information susceptible d’intéresser les abonnés, telle que les nouveautés, les promotions et même des astuces.

Conclusion
Vous comprenez maintenant que les patrons « gratuits » ne le sont pas totalement. Les designers peuvent recevoir leur salaire de différentes manières. Dans tous les cas, il faut savoir que l’écriture de patron de qualité demande beaucoup d’investissement de temps et d’argent. C’est pour cette raison que, malgré les apparences, rien n’est « totalement » gratuit.
TOP
English
English